Carotte de Jarnac-Champagne

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher

La carotte de Jarnac-Champagne, légume-racine de la famille des Apiaceae (anciennement Ombellifères) est un légume-racine traditionnel des terres de Jarnac-Champagne (et communes limitrophes de Jarnac-Champagne) situées en Haute Saintonge (Charente-Maritime).
Elle est cultivée depuis des décennies dans les terres argilo-calcaires où poussent les vignes de Pineau et de Cognac. Sa saveur particulière est très appréciée dans les milieux culinaires de la région Poitou-Charentes et fait partie intégrante du patrimoine gastronomique charentais.


Bref historique[modifier]

La carotte (Daucus Carota), appartenant à la famille des Apiaceae (anciennement Ombellifères), est une plante cultivée pour sa racine pivotante comestible à la fois crue ou cuite. Originaire du Moyen Orient et d’Asie Centrale, elle est connue de l’homme depuis des millénaires comme l’atteste la découverte de traces de graines sur des sites datant de la préhistoire. Les Romains et les Grecs la cultivaient déjà il y a plus de 2000 ans pour ses vertus médicinales. Amy Félix, médecin rochelais du XVIIIème siècle, consacra d’ailleurs un ouvrage y exposant les bienfaits de ce légume intitulé « Éloge du cataplasme de carotte râpée ».
Existant à l’état sauvage sous la forme d’une racine blanche, mince et aigre, ce n’est qu’en la cultivant sous un climat modéré et dans une terre fertile que la carotte s’adoucit pour donner une denrée comestible appréciable. Au fil se son évolution, deux variétés se distinguèrent : celle de l’Est et une autre de l’Ouest.
La carotte de l’Est, présente notamment en Asie centrale, fut domestiqué au Xème siècle. Elle est le plus souvent violette (due à la présence d’anthocyanes) ou jaune et fait partie des variétés encore cultivée aujourd’hui en Iran.
A contrario, la carotte de l’Ouest (celle que nous connaissons) est apparue bien plus tard en Europe, au XVIème siècle. Elle est le résultat d’une intervention humaine : des Hollandais, désireux de montrer leur fidélité à la Maison Orange (principauté protestante), croisèrent des variétés à chaire rouge et à chair blanche. Ils donnèrent ainsi naissance à une espèce à la racine « orange lumineux », la première des carottes charnues dites « longue orange ». Elle supplanta toutes les autres et fût utilisée pour créer de nombreuses variétés modernes. La carotte de Jarnac-Champagne en est très certainement une descendante.

Deuxième légume le plus cultivé et consommé en France, la carotte fait traditionnellement partie du paysage culinaire français.

La démarche qualité "Signé Poitou-Charentes"[modifier]

Réunis au sein du Syndicat Saveurs de Champagne, des producteurs de carottes de Jarnac-Champagne se sont engagés dans une démarche de qualité mis en place par l’IRQUA Poitou-Charentes et soutenue par la région : le " Signé Poitou-Charentes ".
Ce signe de qualité régional, obtenu en 2002, découle d’un cahier des charges[1] rigoureux définissant les conditions de sa production :

  • parcelles de production localisées dans la commune de Jarnac-Champagne en terres de champagne (sols argilo-calcaires)
  • variété cultivée de type nantais
  • tri manuel et sélection des catégories Extra et I
  • raisonnement des pratiques culturales
  • préservation de la fraicheur par hydrocooling (méthode de réfrigération par immersion dans un bain d’eau glacée)
  • traçabilité du produit du champ à la revente

La culture de la carotte de Jarnac-Champagne[modifier]

Cultivée exclusivement dans les terres appartenant à la commune de Jarnac-Champagne, elle possède des qualités gustatives et nutritionnelles qui lui sont propres. Elle les doit en partie à la typicité du terroir où elle se développe, c’est à dire une terre argilo-calcaire qui présente une bonne tenue. Les agriculteurs de la région la disent « amoureuse » tant elle colle au produit. La présence d’argile offre une réserve d’eau permanente à la plante ce qui lui permet d’être alimentée en continu lors de son développement.
La carotte, plante bisannuelle, accomplit son cycle de vie en deux années[2]. Lors de la première année, la plante développe son appareil végétatif : racines, tiges et feuilles. C’est à la fin de ce premier stade du cycle de croissance que sera récolté le légume. Les semis ont lieux à partir du mois de janvier (semis précoces) jusqu’au mois d’avril avec une saisonnalité s’étendant de juin à décembre.

Le plus[modifier]

Qualifiée de tendre[3], croquante, juteuse et sucrée, celle que l’on surnomme parfois le « miel souterrain » n’a de cesse de ravir les chefs de la région. Disponible de juin à décembre, elle saura être appréciée aussi bien crue[4] que cuite, en velouté, terrine, tarte et même en sorbet.

Liens externes[modifier]

Notes et références[modifier]

  1. http://www.irqua.com/IMG/pdf/model_fiches_pro-17.pdf
  2. Larousse Agricole, Le monde paysan du XXIème siècle, édition Larousse
  3. http://www.keldelice.com/guide/specialites/la-carotte-de-jarnac-champagne
  4. http://pdf.actualite-poitou-charentes.info/094/Actu094oct2011_013.pdf
Noia 64 apps cookie.png
Portail S'alimenter – Articles Ékopédia concernant l'alimentation et les aliments bio.
Wiki.png
Note : Une section ci-dessus est à corriger... Elle fait doublon partiel avec un contenu de Wikipedia. Les imports en copier-coller sont interdits sur Ekopédia.