Toiture végétalisée extensive : Différence entre versions

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
(Annulation des modifications 55765 de HertzZ)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 +
{{suppression}}
 
=Introduction :=
 
=Introduction :=
 
Réservé il y a encore quelque temps à seulement quelques ouvrages. Cette technique commence à se démocratiser et à fleurir sur un plus grand nombre de toit. Elle touche à la fois le particulier comme le tertiaire, chacun y trouvant un intérêt écologique et économique.<br />
 
Réservé il y a encore quelque temps à seulement quelques ouvrages. Cette technique commence à se démocratiser et à fleurir sur un plus grand nombre de toit. Elle touche à la fois le particulier comme le tertiaire, chacun y trouvant un intérêt écologique et économique.<br />

Version du 25 mai 2008 à 00:08

Introduction :

Réservé il y a encore quelque temps à seulement quelques ouvrages. Cette technique commence à se démocratiser et à fleurir sur un plus grand nombre de toit. Elle touche à la fois le particulier comme le tertiaire, chacun y trouvant un intérêt écologique et économique.
Les intérêts sont en effet multiples et variés : augmentation de l'inertie thermique, rétention d'eau, meilleur aspect architectural. Le tout pour un coût à la mise en œuvre et à la maintenance limité.

Schéma de principe :

Toiture végétalisée extensive

Fichier:Pose ecosedum.jpg
Schéma d'une toiture végétalisée extensive.

Exemples :

En zone urbaine :

Fichier:Boulogne.jpg
Toiture végétalisé en zone urbaine.

Ces logements en plein centre ville ont reçu une toiture végétalisée en 2005 constituée de tapis pré-cultivés ID MAT Sedums. L’ensemble du complexe est posé en moins d’une journée par l’entreprise ayant par ailleurs réalisé l’étanchéité.

En zone rurale :

Fichier:Loire.jpg
Toiture végétalisé en zone rurale.

Sur une chaufferie à bois collective installée à Saint Sauveur en Rue dans la Loire.

En zone littorale :

Fichier:Charentes.jpg
Toiture végétalisé en zone littorale.

Réalisé en 2004, le centre nautique de St Georges de Didonne rassemble deux toitures végétalisées réalisées au moyen de tapis pré-cultivés de sedums ID MAT Sedums.

Avantages et inconvénients

Avantages :

Les toitures végétalisées à végétation extensive apportent de nombreux avantages :

  • Permet une rétention d'eau ce qui diminue le risque d'inondation en cas de fortes précipitations. Les réseaux d'eau pluvial sont ainsi moins saturés.
  • Amélioration du confort thermique en été. Cette technique est privilégiée pour appliquer la RT2005 (Réglementation Thermique 2005) ou la norme Haute Qualité Environnementale (HQE).
  • Protège l'étanchéité des fortes variation de température et des ultra-violets.
  • Le principe d'une végétation extensive est de diminuer l'entretien par rapport à une végétation intensive tout en gardant les principaux avantages.
  • Amélioration du confort acoustique car la couche de substrat et de végétaux enferment des interstices d'air et agissent comme un isolant phonique.


Inconvénients :

  • Les toitures à végétation extensives sont généralement employées pour des toitures terrasses non accessibles.
  • Un entretien minimal est nécessaire. En effet un désherbage manuel est toujours indispensable ainsi qu'un contrôle des évacuations d'eau. De plus en cas de sécheresse prolongé (pluviométrie < 10mm sur 30j consécutifs).
  • Au printemps une fertilisation peut être nécessaire pour une bonne floraison.
  • Prévoir un accès à la terrasse. Ce qui implique de prévoir un garde corps périphérique réglementaire.
  • Rajout d'un sur-coût à la construction mais qui reste limité.
  • Sur-poids qui doit être pris en compte dans le dimensionnement de l'ossature. (De 50 à 150 kg/m²)


Prix :

Différents constructeurs existent et chacun proposant une gamme de produit et donc de prix très variés. On peut donner pour une toiture végétalisée à végétation extensive un prix moyen de 60€/m² comprenant le semis, le substrat, la couche drainante et l'étanchéité.


Réglementation :

  • les règles professionnelles pour la conception et la réalisation des terrasses et toitures végétalisées, CSFE édition décembre 2002,
  • le CCP du fabricant du complexe d’isolation-étanchéité et du complexe de végétalisation,
  • les règles relatives à la sécurité des personnes : manuel CSFE (prévention des risques professionnels sur les chantiers, édition février 2002), règles du DTU 43.1 ou 43.3 selon l’élément porteur,
  • les normes DTU de la série 43,
  • le cahier du CSTB n° 2192 «conditions générales d’emploi des dalles de toiture en béton cellulaire armé» (avril 1983).

Mise en œuvre :

Fichier:Schéma.jpg
Schéma de principe.


Principe :

  • Grâce à son faible poids une toiture végétalisée extensives peut être installée sur des ossatures très diverses (dalle béton, bac acier, support bois,…).
  • Mais ces derniers doivent être dimensionnés pour supporter l'ensemble des charges (permanentes et d'exploitation).
  • L'isolant doit être choisi avec une compressibilité faible (suivant également l'accessibilité) afin qu'il ne se tasse pas sous le poids du substrat et qu'il ne perde ainsi ses qualités thermiques. (épaisseur déterminée en fonction du respect de la RT2005)
  • L'étanchéité est un point important dans la mise en œuvre d'une toiture végétalisée. En effet, en cas de malfaçon, un sinistre important est garanti ! Il doit être choisi de manière à résister aux racines, au poinçonnement,… Un relevé d'étanchéité périphérique réglementaire est à mettre en œuvre. L'étanchéité doit être continue.
  • La couche drainante permet de récupérer les eaux pluviales que la végétation n'aura pas absorbée. Ceci afin de l'évacuer grâce à des collecteurs prévus régulièrement. Cette couche doit faire environ une épaisseur de 8 à 10cm.
  • La couche de plantation est le substrat sur lequel la végétation va pousser. Il est donc nécessaire qu'elle présente des qualité nutritives suffisantes. * Cette couche fait environ 3 à 15 cm.
  • La végétation est extensive. Il faut donc des végétaux de type Sedums, vivaces adaptées, graminées, mousses nécessitant peut d'entretien.

Photo de mise en œuvre :

Fichier:Pose.jpg
Pose de sédum pré cultivé.

Bibliographie :

Site de fournisseurs :

Le Prieuré : http://www.vegetalid.com/
Ecovegetal : http://www.ecovegetal.fr/
FFB : http://www.etancheite.com/
Soprema : http://www.soprema.fr/



--Gilles et Aurélien 7 mai 2008 à 11:39 (EDT)Aurélien CROZEMARIE --Gilles et Aurélien 7 mai 2008 à 11:39 (EDT)Gilles BOURDILLON