Pollution

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Ceci est une version archivée de cette page en date du 19 décembre 2004 à 20:43 et modifiée en dernier par HertzZ (discussion | contributions).
Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

La pollution est la contamination (d'une personne, d'un lieu, etc.) par des substances impures, c'est-à-dire inappropriées au contexte (au sens religieux). C'est donc un mot d'origine religieuse, et qui, de fait, conserve un caractère sacré assez marqué.


Sens contemporain

Jusqu'à tout récemment (milieu du XXe siècle), son seul usage non religieux était médical: il désignait ainsi l'émission (normale) de sperme en dehors d'activité réellement sexuelle, principalement durant le sommeil des adolescents.

De nos jours et depuis que l'industrialisation a multiplié les produits et l'explosion démographique met une très forte pression sur l'environnement, ce mot s'est spécialisé: il désigne surtout la diffusion dans l'environnement, comme sous-produit involontaire d'une activité humaine, d'agents matériels, les polluants, dont le caractère impur est précisé comme relatif:

  • Soit à leur nature de poison pour l'homme (exemples type: mercure de la baie de Minamata; smog londonien, généré par la combinaison d'un phénomène climatique naturel et d'émissions causées par le chauffage urbain).
  • Soit à leur nature tératogène (provoquant des mutations chez les nouveaux-nés), même non-associée à un caractère toxique pour l'adulte (exemple type : dioxines).
  • Soit, en dépit de leur caractère non directement toxique pour l'homme et les êtres vivants, à leur capacité éventuelle à changer ou perturber le fonctionnement d'un biotope, soit en détruisant la vie (exemple type : insecticides, chlorofluorocarbones perçant la couche d'ozone), soit au contraire en la favorisant (exemple types : nitrates agricoles, favorisant les nutriments provoquant un déséquilibre avec l'oxygène dissout disponible dans des milieux où on préfèrerait ne pas en voir trop : étangs, baies marines, etc.), soit enfin en la réorganisant d'une façon indéterminée et donc suspecte (exemples type: pollution par des espèces non coutumières dudit biotope, par exemple des OGM ; pollution par des gaz à effet de serre tels que le gaz carbonique ou le méthane).


types de pollutions


Voir aussi


Webographie

Bibliographie