Tradition : Différence entre versions

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
(Tradition : la nouvelle Modernité)
(*/Traditions*/)
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{Ebauche}}
 
  
 
{{Penser}}
 
{{Penser}}

Version du 9 juin 2006 à 10:24

Noia 64 filesystems exec.png
Cet article fait partie du
Thème Penser

Autonomie
Décroissance
Gratuité
Recyclage
Simplicité volontaire


Catégorie:Penser


Noia 64 apps locale.png
(?) Cet article fait partie du
Thème
Vivre ensemble...


L'Éphéméride du jour
Calendriers
Noël
Animaux de compagnie
Cultures associées
Décroissance
Économies alternatives
Activités coopératives
Sociétés alternatives
Écologie
Écovillages
Environnement
Gestion des déchets
L'Homme qui plantait des arbres
Énergie
Énergies renouvelables
Naturisme
Politique
Publicité
Sciences humaines et sociales
Transports en commun



Vivre ensemble (Catégories)
Vivre ensemble (Portail)


Tradition : la nouvelle Modernité

Longtemps synonyme de réactionnaire, le traditionnaliste véhiculait une image d'ennui et d'immobilité, une opposition passive ou ronchonne au progrès industriel qui devait ouvrir à l'Humanité des perspectives infinies. Aujourd'hui, le progrès a joué son rôle. Beaucoup de choses, heureusement, ont été facilitées dans la vie de tous les jours. Mais le progrès est en train de basculer sur l'autre versant, du côté obscur, dirons-nous. Et loin de faciliter encore la vie quotidienne, il sert surtout à créer de faux besoins nouveaux et à accélérer une consommation débridée et inutile.

Alors la Tradition fait son retour. On redécouvre le bon sens de nos grands-parents, les raisons de certaines pratiques oubliées et qui nous paraissaient idiotes dans notre jeune âge. Pourquoi ne pas gaspiller la nourriture, puisque c'est si facile de l'obtenir ? Pourquoi se fatiguer à accommoder les restes ? Pourquoi ne pas se prendre un bain quotidien, voire plus, puisqu'on a l'eau au robinet ? À quoi bon arracher les plantes à la main ou faucher, puisqu'il y a les désherbants ? Pourquoi ne pas bâtir en préfabriqué puisqu'on a le chauffage et la clim, et puis qu'autour, de toute façon, c'est déjà moche ? Pourquoi ne pas laisser les enfants livrés à eux-mêmes puisque de toute façon, on n'arrive pas à les maitriser ? Ces actions dénoncées aujourd'hui, nos grands-parents ne les pratiquaient pas, parce qu'ils ne pouvaient pas ou qu'ils savaient bien, eux, que c'était un comportement inutile et dangereux pour l'équilibre de la terre. Mais ils ne nous en ont pas enseigné les raisons, ou bien nous n'avons pas bien écouté. Alors il faut redécouvrir par nous-mêmes.

Pas besoin d'aller chercher les traditions à l'autre bout de la planète : ce sont les traditions locales qui sont le mieux adaptées au climat, au terroir, à l'état d'esprit... Les plantes et les animaux disponibles dans notre espace (pour peu de temps encore) servent de matériaux de fabrication et de nourriture. Moins de transport, moins de fatigue et une meilleure résistance aux aléas locaux.

Dans un même temps, la Tradition est un ciment pour les populations à qui on voudrait faire croire que le bonheur réside dans le fait d'être identique à un modèle unique, neutre et sans odeur, et dans l'achat compulsif d'objets qui n'ont aucun sens pour eux. Et l'on retrouve ses racines, et les sens, tous les sens : ceux de l'appartenance, ceux des actions au quotidien, le bon sens, et puis les cinq sens tout court. Le monde moderne commence à réagir de la même façon que les esclaves qu'on entendait soumettre et les peuples opprimés : en retrouvant et préservant ses traditions, ce qui fait qu'il existe et a son identité propre.

Le traditionnaliste est toujours vu comme un réactionnaire, mais il retrouve le beau rôle. Parce qu'il faut réagir dès maintenant. De plus en plus de monde en est conscient. Il faut retrouver ce que signifiaient les traditions d'autrefois, ce qu'elles permettent de préserver. Il faut souvent les ajuster à notre monde moderne, parce que bien des choses ont évolué. On peut les améliorer et les généraliser grâce à notre science. (pas trop sous peine de détruire leur équilibre) Il ne s'agit pas non plus de les réutiliser sans réfléchir, parce que "Papa faisait comme ça". Certaines traditions ont conduit à bien des abus, sur l'homme et l'environnement. Mais on est surpris de voir à quel point certains gestes et matières traditionnels sont encore adaptés aujourd'hui. Alors, l'avenir de l'Humanité est-il dans ses traditions ? Indubitablement.

..

Voir aussi

Bibliographie

Webographie

Les bouddhistes ont une longue tradition de respect de la vie