Musique : Différence entre versions

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
(Pratique et théorie de la musique)
(MAO et linux)
 
Ligne 51 : Ligne 51 :
 
** Dans le premier cas, vous pouvez vous contenter d'essayer de reproduire les morceaux que vous entendez, ou achetez une méthode pour débutant du type "Coup de pouce" ou "Paul Beuscher". Trouvez ensuite des partitions à votre niveau et jouez, jouez, jouez !!
 
** Dans le premier cas, vous pouvez vous contenter d'essayer de reproduire les morceaux que vous entendez, ou achetez une méthode pour débutant du type "Coup de pouce" ou "Paul Beuscher". Trouvez ensuite des partitions à votre niveau et jouez, jouez, jouez !!
  
** Pour les autres, le passage par la théorie musicale est incontournable. Certains y sont allergiques et soutiennent qu'ils peuvent tout faire rien qu'à l'oreille... Si l'on est descendant de Mozart, Bach, Paganini, Thelonious Monk, John Coltrane, Django Reinhardt ou autre pourquoi pas (et encore), mais sinon vous atteindrez votre niveau maximum beaucoup plus tôt que ceux qui travaillent aussi la théorie. En parallèle, vous devrez passer beaucoup d'heures sur vos instruments pour travailler votre technique. Je dis bien VOS instruments, car il est conseillé de jouer plusieurs instruments différents pour progresser et bien développer l'oreille. Pour ce faire, un professeur, des disques, des livres ("Théorie de la Musique" d'Alphonse Danhauser, "Le Livre de la Théorie du Jazz" de Mark Levine, tous les ouvrages de Jamey Aebersold) et des mentors vous seront indispensables. Vous pouvez travailler avec votre ordinateur si vous le désirez aussi, c'est un plus (logiciels pour apprendre à bien écrire la musique : Guitar Pro, pour l'improvisation : Band in a Box, pour le solfège et l'oreille : Crescendo Pro). N'oubliez pas : travaillez, travaillez, travaillez !!! Il n'y a que comme ça que l'on progresse musicalement. Travaillez autant la théorie que la pratique, au bout d'un moment la théorie sera en vous, il ne vous restera que la pratique à améliorer, à l'infini...
+
** Pour les autres, le passage par la théorie musicale est incontournable. Certains y sont allergiques et soutiennent qu'ils peuvent tout faire rien qu'à l'oreille... Si l'on est descendant de Mozart, Bach, Paganini, Thelonious Monk, John Coltrane, Django Reinhardt ou autre pourquoi pas (et encore), mais sinon vous atteindrez votre niveau maximum beaucoup plus tôt que ceux qui travaillent aussi la théorie. En parallèle, vous devrez passer beaucoup d'heures sur vos instruments pour travailler votre technique. Je dis bien VOS instruments, car il est conseillé de jouer plusieurs instruments différents pour progresser et bien développer l'oreille. Pour ce faire, un professeur, des disques, des livres ("Théorie de la Musique" d'Alphonse Danhauser, "Le Livre de la Théorie du Jazz" de Mark Levine, tous les ouvrages de Jamey Aebersold) et des mentors vous seront indispensables. Vous pouvez travailler avec votre ordinateur si vous le désirez aussi, c'est un plus (logiciels pour apprendre à bien écrire la musique : Guitar Pro, pour l'improvisation : Band in a Box, pour le solfège et l'oreille : Crescendo Pro). GNU/linux commence à être une solution mature pour faire de la musique, l'offre logicielle s’étoffe tous les jours et nous autres francophones avons la chance d'avoir une référence incontournable pour nous y retrouver, échanger et recevoir de l'aide: [http://linuxmao.org/Accueil linux MAO]. N'oubliez pas : travaillez, travaillez, travaillez !!! Il n'y a que comme ça que l'on progresse musicalement. Travaillez autant la théorie que la pratique, au bout d'un moment la théorie sera en vous, il ne vous restera que la pratique à améliorer, à l'infini...
  
 
** Mais surtout ce qui est le plus important après travailler, c'est l'aspect communicatif de la musique, jouer avec d'autres permet non seulement de partager des moments forts, mais de progresser dans le domaine de la démarche (on évite ainsi l'autisme musicale) et de l'instrument dans des aspects inaccessibles par le travail en solitaire, jouer en public (dans la rue, pour des amis, des inconnus, sur scène...) est aussi important voire indispensable car la musique, comme tout art, est aussi acte de communication.
 
** Mais surtout ce qui est le plus important après travailler, c'est l'aspect communicatif de la musique, jouer avec d'autres permet non seulement de partager des moments forts, mais de progresser dans le domaine de la démarche (on évite ainsi l'autisme musicale) et de l'instrument dans des aspects inaccessibles par le travail en solitaire, jouer en public (dans la rue, pour des amis, des inconnus, sur scène...) est aussi important voire indispensable car la musique, comme tout art, est aussi acte de communication.
Ligne 59 : Ligne 59 :
 
** Pour le classique et le jazz, l'apprentissage est très long et très formel (beaucoup de théorie). 10 ans pour le classique, moins pour le jazz à condition de ne pas être un débutant. Toutes les remarques ci-dessus s'appliquent.
 
** Pour le classique et le jazz, l'apprentissage est très long et très formel (beaucoup de théorie). 10 ans pour le classique, moins pour le jazz à condition de ne pas être un débutant. Toutes les remarques ci-dessus s'appliquent.
  
** À l'opposé, une musique comme le flamenco s'apprend entre musiciens à l'oreille, ce qui n'empêche pas que sa technique pour la guitare soit supérieure à la technique classique, car elle plus précise avec la main droite dans certains mouvements rapides des doigts. Bien maîtrisée, chaque doigt est un médiator (ces petits bouts de plastic que les musiciens de rock usent très vite). Pour apprendre les bases de ces techniques, la méthode "Flameno guitar - Basic techniques" de Juan Serano est excellente. Avec de l'entrainement, vous devriez pouvoir les adapter facilement à vos morceaux préférés.
+
** À l'opposé, une musique comme le flamenco s'apprend entre musiciens à l'oreille, ce qui n'empêche pas que sa technique pour la guitare soit supérieure à la technique classique, car elle plus précise avec la main droite dans certains mouvements rapides des doigts. Bien maîtrisée, chaque doigt est un médiator (ces petits bouts de plastic que les guitaristes de rock usent très vite). Pour apprendre les bases de ces techniques, la méthode "Flameno guitar - Basic techniques" de Juan Serano est excellente. Avec de l'entrainement, vous devriez pouvoir les adapter facilement à vos morceaux préférés.
  
 
** Une de mes façons préférées de travailler mes morceaux est d'essayer différentes techniques et différents rythmes. Pour progresser rapidement, il faut voir quelque chose de nouveau chaque jour. Cela n'a pas besoin d'être grand chose, tant que c'est nouveau.
 
** Une de mes façons préférées de travailler mes morceaux est d'essayer différentes techniques et différents rythmes. Pour progresser rapidement, il faut voir quelque chose de nouveau chaque jour. Cela n'a pas besoin d'être grand chose, tant que c'est nouveau.

Version actuelle en date du 29 mai 2020 à 13:44



Nuvola apps package graphics.png
Cet article fait partie du
Thème Créer

Cinéma engagé
Artisanat
Musique
Cinéma
Vidéo
Art plastique
Catégorie:Créer




La musique peut s'écouter, mais elle peut aussi bien-sûr être jouée et composée.

On peut pratiquer la musique à l'aide d'instruments classiques.

On peut également inventer et/ou fabriquer toutes sortes d'instruments avec de simples objets de la nature ou de la vie quotidienne.


Styles de musique[modifier]

  • Musiques du monde (Amériques, Afrique, Asie...), musiques traditionnelles (folk, irlandais... )
  • Musique médiévale (musiques européennes avant la Renaissance)
  • Musique de la Renaissance, musique baroque (Lully, Haendel, Bach... )
  • Musique classique (Haydn, Mozart, Beethoven... ), musique romantique (Chopin, Malher, Wagner... )
  • Musiques improvisées du XXe siècle (blues, jazz)
  • Musiques issues du blues et du jazz (boogie, rock, hard rock, rock/jazz progressif, métal, reggae, dub, rap... )
  • Musique populaire (Chanson française etc.)
  • Musiques électroniques (ambient, techno, hardcore, hardtek, trance, drum and bass, trip hop, post rock, dubstep ... )

La différentiation entre différents styles de musique se fait suivant les gammes et les modes utilisés, l'harmonie, le rythme ainsi que l'orchestration (utilisation de différents instruments et voix). On trouve par exemple une différence entre la musique moderne (occidentale) qui utilise souvent les gammes majeure et mineure à 7 notes, et la musique ancienne (orientale) qui utilise des gammes de cinq notes, dites gammes pentatoniques. Le blues utilise quant à lui également une gamme pentatonique, dite gamme blues, en y ajoutant la fameuse "note bleue". (blue note). Cependant de nombreux musiciens modernes mélangent les influences des différents styles de musique et introduisent des phrases issues de gammes pentatoniques dans une musique plutôt de style occidental, comme Jimmi Hendrix par exemple. Autre exemple, la salsa est souvent un mélange de musique de danse et de jazz sur un fond de rythmes venus d'Afrique, ceci sans qu'il y ait de frontière entre ces styles.

Les instruments de musique ont fortement évolué avec les siècles, tandis que la musique électronique, qui fut introduite au cours des années 70, a eu un grand impact sur la musique populaire et sur la musique classique, grâce à diverses expérimentations.

Écouter de la musique, apprendre et pratiquer un instrument[modifier]

Du point de vue de l'apprentissage de la musique, les instruments de musique peuvent être séparés en 2 familles:

  • Les instruments monophoniques qui ne peuvent produire qu'une seule note à la fois (voix, flûte, tambour, ...).
  • Les instruments polyphoniques qui peuvent produire aussi bien des notes seules que des accords (piano, guitare, xylophone, ...).

Le premier instrument est celui qui prend le plus de temps à apprendre car on doit tout mettre en place: la technique de l'instrument, apprendre la musique, former l'oreille, mettre en place les rythmes, etc. Son choix dépend de vos goûts et de vos envies. Le principal est de se faire plaisir, car en musique comme au théâtre, travailler et jouer sont synonymes. Si vous n'êtes pas sur, n'hésitez pas à aller dans un magasin de musique pour les essayer.

Quand vous êtes fixés, le mieux est de pouvoir l'essayer avant de l'acheter. Pour un instrument neuf, n'hésitez pas à faire le tour des magasins et à essayer tous ceux qui sont dans votre budget. Pour un instrument pour débuter avec un petit budget, le principal est qu'il sonne juste. De plus, il vaut mieux avoir un instrument qui est réalisé avec de bons matériaux et qui a de la pèche, plutôt qu'un autre au son mieux équilibré mais plus mou. Pour faire cette différence, il faut écouter comment il sonne dans le local.

Pour parvenir à un bon niveau, il est important de jouer plusieurs instruments. Un bon choix pour un débutant sera d'apprendre simultanément un instrument polyphonique (guitare, accordéon, piano, etc.) et le chant. La pratique simultanée du chant et d'un instrument oblige à se concentrer avec l'instrument sur les bases et à travailler particulièrement les rythmes. Pour cela, il faut apprendre le morceau avec l'instrument et sans attendre qu'il soit parfait, mais dés qu'il commence à tourner, placer le chant. Comment? Comme tout le monde, comme on peux. L'important est de se faire plaisir.

Après c'est mathématique. Quelque soit ses dons, plus un musicien pratique régulièrement et assidûment, mieux il jouera. Quand on s'exerce, ce n'est pas la même concentration que quand l'on joue. Pendant les exercices, le cerveau fatigue vite si bien qu'il faut faire beaucoup de courtes pauses. Quand on joue, on se lâche plus et on peut jouer plus longtemps, mais il faudra une grande pose avant de pouvoir recommencer.

Une autre bonne pratique quand on apprend un nouveau morceau ou un nouvel exercice est de commencer lentement. Il fait d'abord trouver les notes ou les accords et quand c'est fait, il faut jouer un rythme. Pour cela, il faut commencer lentement. Au début, ce n'est pas important si vous loupez une note, l'important est de continuer à jouer en rythme en suivant le thème. Dés que vous arrivez à le jouer correctement avec ce tempo très lent, mais pas avant, il faut accélérer et recommencer. Ainsi de suite jusqu'à arriver à un tempo correct.

L'apprentissage d'une nouvelle technique prend toujours un peu de temps car le cerveau doit d'abord l'intégrer, ce qui est assez rapide, et ensuite le corps et les muscles doivent l'intégrer, ce qui prend plus de temps, un temps variable suivant les techniques. C'est sans doute la raison principale pour laquelle la régularité est ce qui permet de progresser rapidement. Jouer 4 heures le dimanche ne sert à rien si vous ne jouer pas les autres jours. Jouer 20 minutes par jour ne vous permettra pas de jouer comme Hendrix, mais sera suffisant pour divertir vos potes ou la voisine.

Pratique et théorie de la musique[modifier]

  • L'instrument qui permet le plus facilement de travailler la théorie musicale est le piano. Bien-sûr, ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir un piano, aussi pouvez-vous commencer avec un petit clavier électronique (synthétiseur), beaucoup moins cher et beaucoup moins encombrant. Si vous possédez un ordinateur, vous pourrez en plus le relier à celui-ci pour obtenir tous les sons que vous voulez, y compris celui d'un beau piano acoustique.


Ensuite, il faut réfléchir à vos objectifs :

  • Voulez-vous juste savoir jouer "tout-court" ou être capable de faire vos propres arrangements et compositions ?
    • Dans le premier cas, vous pouvez vous contenter d'essayer de reproduire les morceaux que vous entendez, ou achetez une méthode pour débutant du type "Coup de pouce" ou "Paul Beuscher". Trouvez ensuite des partitions à votre niveau et jouez, jouez, jouez !!
    • Pour les autres, le passage par la théorie musicale est incontournable. Certains y sont allergiques et soutiennent qu'ils peuvent tout faire rien qu'à l'oreille... Si l'on est descendant de Mozart, Bach, Paganini, Thelonious Monk, John Coltrane, Django Reinhardt ou autre pourquoi pas (et encore), mais sinon vous atteindrez votre niveau maximum beaucoup plus tôt que ceux qui travaillent aussi la théorie. En parallèle, vous devrez passer beaucoup d'heures sur vos instruments pour travailler votre technique. Je dis bien VOS instruments, car il est conseillé de jouer plusieurs instruments différents pour progresser et bien développer l'oreille. Pour ce faire, un professeur, des disques, des livres ("Théorie de la Musique" d'Alphonse Danhauser, "Le Livre de la Théorie du Jazz" de Mark Levine, tous les ouvrages de Jamey Aebersold) et des mentors vous seront indispensables. Vous pouvez travailler avec votre ordinateur si vous le désirez aussi, c'est un plus (logiciels pour apprendre à bien écrire la musique : Guitar Pro, pour l'improvisation : Band in a Box, pour le solfège et l'oreille : Crescendo Pro). GNU/linux commence à être une solution mature pour faire de la musique, l'offre logicielle s’étoffe tous les jours et nous autres francophones avons la chance d'avoir une référence incontournable pour nous y retrouver, échanger et recevoir de l'aide: linux MAO. N'oubliez pas : travaillez, travaillez, travaillez !!! Il n'y a que comme ça que l'on progresse musicalement. Travaillez autant la théorie que la pratique, au bout d'un moment la théorie sera en vous, il ne vous restera que la pratique à améliorer, à l'infini...
    • Mais surtout ce qui est le plus important après travailler, c'est l'aspect communicatif de la musique, jouer avec d'autres permet non seulement de partager des moments forts, mais de progresser dans le domaine de la démarche (on évite ainsi l'autisme musicale) et de l'instrument dans des aspects inaccessibles par le travail en solitaire, jouer en public (dans la rue, pour des amis, des inconnus, sur scène...) est aussi important voire indispensable car la musique, comme tout art, est aussi acte de communication.
  • Quels styles de musique voulez-vous jouer ?
    • Pour le classique et le jazz, l'apprentissage est très long et très formel (beaucoup de théorie). 10 ans pour le classique, moins pour le jazz à condition de ne pas être un débutant. Toutes les remarques ci-dessus s'appliquent.
    • À l'opposé, une musique comme le flamenco s'apprend entre musiciens à l'oreille, ce qui n'empêche pas que sa technique pour la guitare soit supérieure à la technique classique, car elle plus précise avec la main droite dans certains mouvements rapides des doigts. Bien maîtrisée, chaque doigt est un médiator (ces petits bouts de plastic que les guitaristes de rock usent très vite). Pour apprendre les bases de ces techniques, la méthode "Flameno guitar - Basic techniques" de Juan Serano est excellente. Avec de l'entrainement, vous devriez pouvoir les adapter facilement à vos morceaux préférés.
    • Une de mes façons préférées de travailler mes morceaux est d'essayer différentes techniques et différents rythmes. Pour progresser rapidement, il faut voir quelque chose de nouveau chaque jour. Cela n'a pas besoin d'être grand chose, tant que c'est nouveau.
    • Les musiques populaires (pas dans le sens mercantile du terme mais dans le sens que "La musique est l'âme du peuple" - Carlos Puebla, ou dans le sens musique folkloriques du monde) sont typiquement des musiques qui s'apprennent à l'oreille et avec d'autres musiciens. Par exemple dans les écoles de musique à Cuba, les élèves apprennent beaucoup de musique classique car ils apprennent la musique populaire dans la rue.
    • Pour cela, le mieux est de l'apprendre avec d'autres musiciens qui peuvent vous montrer les morceaux et les techniques propres à leur style de musique. Une bonne alternative est de les écouter et d'essayer de les reproduire. Je connais un musicien qui a appris le Rythm & Blues avec des vinils, il a mis 6 mois pour réussir à jouer son premier morceau, mais 10 ans après c'était un des meilleurs musiciens de la place et il était rare qu'il lui faille plus de 3 écoutes pour réussir à noter la grille d'un nouveau morceau et à l'interpréter de façon correcte. Évidement, en plus de ses vinils, il a eu de nombreuses rencontres avec d'autres musiciens qui lui ont montré des techniques. L'avantage de cette méthode est qu'avec la pratique, la théorie devient de façon automatique des techniques de jeu qui s'additionnent.

Instruments de musique[modifier]

Instruments à cordes[modifier]

  • Cordes frottées
    • Violon
    • Alto (comme un violon mais un peu plus gros)
    • Violoncelle (encore plus gros, se joue assis, l'instrument entre les jambes)
    • Viole de gambe (cousin baroque du violoncelle)
    • Viole de bras (cousin baroque du violon)
    • Contrebasse
    • Violon chinois (deux cordes)
    • Vielle
    • Vielle à roue
    • Octobasse (énorme contrebasse utilisée presque uniquement par Berlioz)
  • Cordes pincées
    • Épinette
    • Ukulélé
    • Tortue
    • Sitar
    • Banjo
    • Guitare (acoustique, électrique)
    • Basse électrique
    • Mandoline (chaque corde est doublée)
    • Luth
    • Archiluth
    • Théorbe
    • Harpe

...

Instruments à vent[modifier]

  • Cuivres (embouchure utilisant la vibration des lèvres)
    • Trompette (naturelle ou à piston en sib, en ut en ré... piccolo)
    • Trombone (à coulisse, à piston)
    • Cor (Sib , fa, double et triple)
    • flute (simple ou traversière)
    • Tuba
    • Euphonium
    • Sousaphone (plus grave que le tuba)
    • Ophicléide (tuba avec un système à clés)
    • Clairon (proche de la trompette mais sans piston)
    • Cornet à piston (proche de la trompette)
    • Bugle (proche de la trompette)
    • Cornet à bouquin ("flûte" médiévale à embouchure type cuivre en corne de bouc)
    • Cornet muet (cousin du cornet à bouquin)
    • Serpent (comme le cornet à bouquin mais en plus gros)
    • Sacqueboute (trombone médiéval)
    • Didgeridoo
  • Bois à anche simple ou double
    • Saxophone (sopranino, soprano, alto, ténor, baryton, basse, contrebasse)
    • Clarinette(lab, mib, ré, ut, sib, la, la de basset, clarinette turque en sol, cor de basset, alto, basse, contre-alto et contrebasse)
    • Hautbois
    • Cor anglais
    • Basson
    • Contre basson
    • Bombarde
    • Cornemuse

Instruments à anches libres[modifier]

    • Accordéon (musette, à clavier/à basses et aussi le bandonéon, de la même famille)
    • Concertina
    • Harmonica : diatonique, chromatique, basse...
  • Bois à biseau
    • Flûtes (à bec, traversière, à eau, à coulisse)
    • Flûte de pan
    • Piano à bouche ou Mélodica
    • Ocarina (flûte globulaire)
  • Clavier
  • Cordes pincées
    • Clavecin
    • Epinette
  • Cordes frappées
    • Piano-forte (ancêtre du piano actuel)
    • Piano
  • A lames
    • Célesta
    • Fender Rhodes (avec amplification)
  • A vent
    • Orgue d'église, orgue de cinéma, orgue de théâtre
    • Positif (orgue)
    • Harmonium, Accordéon, Mélodica
    • Orgue électrique, électronique, numérique

Instruments de percussion[modifier]

    • Cuillères
    • Vibraphone
    • Glockenspiel
    • Xylophone
    • Carillon
    • Steel-drum
    • Cymbales
    • Timbales
    • Tambour
    • Grosse caisse
    • Caisse claire
    • Bongo
    • Congas
    • Djembé
    • Tam-tam
    • Gong
    • Tambourin
    • Crotales
    • Crécelle
    • Castagnettes
    • Bâton de pluie
  • ...

Voir aussi[modifier]

Nuvola filesystems folder image.png

La Base Ékopédia propose des documents multimédia libres pour illustrer les articles sur le thème :
« la musique »

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Bibliographie[modifier]

  • Tous les ouvrages de Jamey Aebersold, en particulier les vol. 1 et 3
  • Théorie de la Musique d'Alphonse Danhauser
  • Le Livre de la Théorie du Jazz de Mark Levine


Nuvola apps package graphics.png
Portail Créer – Articles Ékopédia concernant la Création et les Arts.