Discussion:10 trucs pour protéger l'environnement

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Ceci est une version archivée de cette page en date du 29 décembre 2009 à 21:14 et modifiée en dernier par Neja (discussion | contributions).
Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Le meilleur "truc" reste de consommer moins[modifier]

Ca reste terriblement efficace pourquoi ne pas le noter? Dès qu'il y a une baisse de consommation à la place de s'en réjouir en parle de crise! Et les gens prennent peur... Ca montre bien le manque de recule de la population. Je ne parle pas d'abstinence mais simplement réfléchir à deux fois avant de dépenser de l'argent. Même si on le dépense "bien" celui à qui l'on le transfert pourra très bien acheter n'importe quoi. Vous estimez à combien le temps de vie d'un sachet d'un croisant à l'emporté (dans une gare par exemple)... 20 seconde?

Rien qu'un exemple: ~45% la production alimentaire n'est pas consommer mais perdu dont près de 10% jeté par le consommateur!

Bonjour
J'ai ajouté ta suggestion à la liste. Si tu vois des améliorations à apporter à un article, tu es libre de le modifier.
Cordialement
Neja 29 décembre 2009 à 21:14 (CET)

Commentaire d'un visiteur[modifier]

Excusez moi, mais sur le "consommer local", il faut faire attention. L'excès de bonne volonté peut nuire : on croit polluer moins en boycottant les tomates du maroc (trop de km de kérosène) Mais il n'est pas évident que l'écologie soit perdante : les km parcourus par chacun (par exemple lorsqu'on prend sa voiture pour acheter 1 kg de patates à l'agriculteur local) peuvent dépasser le total camion + avion + camion. Je n'invente rien : vous pouvez essayer dénicher l'étude de The Economist (Green Food, n°8507 le numéro du 9 au 15 déc. 2006) Evidemment vous me direz ces gens ne sont pas de grands écologistes.. mais ça ne veut pas dire qu'ils mentent forcément... Il y a souvent un revers aux choix "propres".. (Par exemple l'agriculture "bio" utilisant des outils en cuivres, qui pollue les sols ^^)

Réponses[modifier]

Oui il faut toujours être alerte et se poser des questions! Mais même si, l'Economist a trouvé des contradictions, il est certain qu'au-delà du fait qu'ils ne sont pas trop écolos, il faut voir aussi que leur lectorat l'est très majoritairement encore moins. Je vois plus ce genre d'article comme une arme et des arguments donné aux lecteurs plutôt que comme une règle.
Consommer local, c'est consommer proche de soi, ce n'est pas obligatoirement faire plus de kilomètres que lorsque l'on va faire des achats aux commerçants habituels. C'est, il est vrai, faire parfois quelques détours, c'est emprunter d'autres chemins, mais aussi d'autres modes de transports. C'est aussi revaloriser les petits producteurs face aux grands groupes. C'est bien plus que de l'économie énergétique, c'est la revalorisation des campagnes et de la paysannerie.
Quant aux "bio" qui pollue; oui je veux bien croire que ce n'est pas parfait! Mais tout doit être pris de manière globale, comme un ensemble. Cela bouleverse quelque peu la manière d'appréhender la consommation. On en vient à se demander "qu'est-ce qui, au final, cette pomme bio ou celle-là non-bio, a le meilleur bilan environnemental (de la graine à l'assiette)?". La réponse me semble-être la plupart du temps, le bio.
Certes, encore une fois, rien n'est parfait, mais certains choix sont parfois des votes! Qu'est-ce qui est le mieux:
  • acheter une pomme produite en agriculture conventionnelle par un petit agriculteur local (à disons, moins de 20km).
  • acheter une pomme certifiée biologique produite par un agriculteur distant (disons plus de 3000km).
Jusqu'à il y a peu, j'étais comme figé devant un tel dilemme!... Bio et je le fais pour ma santé et la santé du sol de l'agriculteur, mais je pollue l'atmosphère avec le transport. Non bio et je me pourrie la santé, je participe à la pollution des sols, mais je ne pollue que peu en transports...
Je choisie maintenant la pomme bio sans hésiter, car c'est aussi en posant cet acte que je vais inciter le producteur local à se convertir à l'agriculture biologique!

--jluc 24 mai 2007 à 15:51 (EDT)

En résumé : moins consommer... mieux consommer... et consommer durablement...

Bilan carbone personnel[modifier]

Bonjour HertzZ,

J'ai vu que tu avais enlevé le Bilan carbone de l'article...

Pourtant, si tu es né en France et vit au québec comme tu le dit sur ta page personnelle, tu doit peut-etre prendre l'avion de temps en temps pour aller voir peut-etre de la famille ? Ainsi, en faisant ton Bilan carbone personnel* tu pourra avoir une approche globale de ton impact sur l'effet de serre et rechaufement climatique, et connaitre l'efficacité de tes efforts ecologiques en comparaison de tes vogages en avion par exemple... (Le BilanCarbonePersonnel est un nouvel outil qui est sorti fin 2007, et qui n'a rien avoir avec les petits calculs d'empreinte ecologique que l'on trouve partout sur le net, c'est le seul outil qui calcule à précision les émissions de gaz à effet de serre provoqué par un particulier. Cet outil est fourni par L'ADEME, l'Agence pour l'environnement et la maîtrise de l'énergie. ) Ainsi, au final, ce truc là sera aussi important que les 9 autres dans ta prise de consience de l'effet que tu produit sur la planete...

Perso, je rajouterais même volontiers, dans la listes des 10 trucs les plus importants, le fait de militer pour l'instauration à taux fort de la fiscalité carbone

* Note: il n'y a pas encore de "zone Québec" comme indication géographique, mais cela n'a pas d'importance si vous connaissez vos dépenses de gaz, fioul ou bois, à entrer dans les cases correspondantes au questionnaire.

De plus, "recycler" et "composter", sont assez semblable comme attitudes, donc ça constitue assez logiquement le même "truc"...

82.224.152.143 28 avril 2008 à 10:46 (EDT)

et je viens de créer un compte... Pollux 29 avril 2008 à 08:25 (EDT)

Bonjour Pollux,

Je suis désolé de ne pas avoir pris le temps de t'en parler (de la révocation) et je te remercie de prendre l'initiative de discuter. J'espère que tu me pardonnera en voyant la liste des contributions que je dois parcourrir!... La raison de la révocation est multiple:

  1. Bien qu'intéressant le calcule de l'empreinte (carbonne, écologique...) n'est pas une action, mais une sensibilisation. Apprendre a construire une maison ou construire une maison sont deux actes bien différents. Ici l'article vise à "sensibiliser" sur 10 trucs (actions) pour sauver (agir) la planête. Donc bien qu'intéressant, ton point me semble hors-sujet.
  2. Aussi, ton/le site en question est un projet franco-français (comme tu le dis toi même). Le site fr.ekopedia.org s'adresse à la francophonie dans son ensemble. Ton/le site en question ne prends pas en compte le francophone vivant en Algérie (22 millions de francophones), au Maroc (17 millions) ou encore au Québec (7 millions)...
  3. Aussi, bien que le projet soit très intéressant, nous essayons autant que possible de présenter de manière impartiale les différents projets. Ainsi, s'il se créé un article sur le calcul de l'empreinte carbone, nous parlerons des principaux projets.

J'espère que tu n'y verras pas d'inconvénient de retirer donc ta contribution sur ce sujet.

Pour ce qui est de militer pour la taxe sur le carbone, pourquoi pas, mais pas dans cette page (pourquoi pas dans "les 25 trucs", les 50...

Qu'en dis-tu?

ps: cela fait 2 ans que je n'ai pas pris l'avion et je ne pense pas le prendre dans les 2 prochaines années. MAIS j'ai beaucoup voyagé dans ma vie et j'ai souvent fait des calculs d'empreinte de carbone et la prochaine fois que je voyage en avion, il y aura compensation de carbonne.

J'espère que tu ne le prendras pas mal :)

Au plaisir, --jluc 29 avril 2008 à 20:15 (EDT)

/!\ Les ampoules fluocompactes /!\[modifier]

Vous encouragez ces ampoules ? Pas moi ! Je ne crois pas me tromper en disant qu'il s'agit d'une grave arnaque et de marketing plutôt que conscience écologique (comme très souvent). Que contiennent ces ampoules ? Du gaz de mercure ! Leur recyclage est indispensable mais souvent oublié, coûteux en énergie et dangereux.

Alors pourquoi ne pas passer aux LEDs ? Elles ne polluent pas, ne demandent pas de temps de chauffe avant de bien éclairer, durent encore plus longtemps (des dizaines d'années !), ne chauffent presque pas et consomme encore moins. On en trouve sur Internet qui peuvent remplacer des ampoules de 75 à 100w ainsi que toute une gamme pour en équiper sa maison. J'ai bien envie d'essayer et je crois que ça sera vite adopté et rentabilité.


Bonjour
Il y a certes des polémiques sur les ampoules fluocompactes. Cependant leur préférer les LEDs car "elles ne polluent pas" est une erreur, les LEDs sont des composants électroniques de haute technologie qui incluent du silicium, du phosphore, du yttrium et divers métaux toxiques (arsenic, sélénium, gallium...) en fonction de leur couleur.
En tout état de cause les deux technologies, LEDs et flucompactes, restent supérieures aux ampoules à filament en terme de consommation d'énergie et constituent donc un progrès. Les économies d'énergies sont une priorité de nos sociétés actuelles (en raison des modifications climatiques et de la baisse des réserves de matières premières) et il nous faut donc changer rapidement les ampoules à filament. Pour se faire, les ampoules fluocompactes sont moins couteuses que les LEDs et permettent donc a une plus large partie de la population d'avoir accès à un mode d'éclairage moins consommateur d'énergie, multipliant d'autant les économies réalisées.
--Jay64 18 novembre 2008 à 14:07 (EST)


Je ne suis pas d'accord non plus. Les ampoules fluocompactes ne sont pas une arnaque. Elles permettent de réduire significativement la consommation d'énergie. Et cela n'est pas négligeable du tout à l'échelle du monde! La quantité de mercure qu'elles contiennent est de plus en plus faible (mais c'est déjà trop). Il faut effectivement faire attention à bien les recycler.
D'autre part, la quantité d'énergie pour les recycler est sans doute négligeable par rapport à l'énergie qu'elles permettent d'économiser.
L'éclairage par Leds existe, s'améliore de jour en jour, mais d'après ce que j'ai lu, les Leds ont encore besoin de s'améliorer et sont trop chères... les ampoules à leds vraiment efficaces et avec une lumière agréable comme celle ci sont à 43€ : http://www.ampoule-leds.fr/gu10-highpower-led/ampoule-design-gu10-high-power-5w-220v-blanc-chaud-p-671.html
--Neodurden 18 novembre 2008 à 14:21 (EST)

______

Merci pour vos réponses. J'espérais que les Leds seraient plus "propres" que cela. Cependant les fluocompactes ont également des circuits électroniques contenant du silicium. Elles seraient donc comparables aux Leds sur ce point, sauf que ces dernières ne contiennent pas de mercure. Pour ce qui est du prix, oui les leds sont plus chères, mais là où les fluo annoncent 8 ans de durée en vie en moyenne (les miennes grillent avant ça) les Leds annoncent jusqu'à 40 ans ! Si on fait le calcul, le prix n'est plus vraiment supérieur, sauf à l'achat bien sûr. J'ai envie d'essayer diverses ampoules Leds dont celles de 15w remplaçant celles de 100w en incandescence.

_____

Je rajoute quelque chose que j'ai oublié : les perturbations électromagnétiques très importantes générées par ces ampoules (plus que les normes). Les Leds n'ont pas ce problème non plus. De plus, le gaz de mercure contenu dans les tubes des lampes fluos se dégage directement en cas de casse alors que les Leds sont plus résistantes et ne semblent pas contenir de gaz. Entre utiliser un peu d'uranium et de verre ou dégager autant de produits toxiques dans l'environnement (combien d'ampoules seront recyclées ?!), la justification n'est que moyennement sérieuse... Reste l'avantage à ces diodes électro-luminescentes.

Nouveau titre?[modifier]

On titre ici "10 trucs pour sauver la planète" mais à moins d'une guerre thermonucléaire globale la planète survivra à l'humanité. La planète n'a pas besoin d'être sauvée mais elle a besoin d'une gestion durable et écologique pour préserver sa richesse biologique et surtout assurer un avenir à l'humanité. Ces "10 trucs" sont donc censés sauver l'humanité et non la planète. — Ce commentaire non signé a été ajouté par Laurence (d · c), le 22 janvier 2009 à 17:38.

je suis également d'accord. --jluc 14 avril 2009 à 13:06 (EDT)
Propositions:
  • 10 trucs pour sauver l'humanité.
  • 10 trucs pour protéger l'environnement.
Qu'en pensez-vous?

OK pour moi. J'aime bien les 2 propositions, avec peut-être une préférence pour "10 trucs pour protéger l'environnement".
a+
Neja 16 avril 2009 à 10:10 (EDT)

Entièrement d'accord avec le constat à propos du titre, et je serais plutôt pour la seconde proposition "10 trucs pour protéger l'environnement" puisqu'au final ce n'est pas seulement l'espèce humaine qui est protégée mais l'ensemble de la biodiversité actuelle.
A noter aussi qu'il faudra surement changer le titre sur les autres versions d'ekopedia (en espagnol par exemple on a aussi "10 consejos para salvar el planeta")--Jay64 19 avril 2009 à 04:09 (EDT)


Bonjour à tous,

"Sauver l'humanité" est un terme restrictif (les autres formes de vie sont exclues ?); et est aussi une terminologie de type "messianique" qui peut déranger certaines personnes.
On devrait plutôt parler de "sauvegarde de notre écosystème planétaire". Mais le terme "écosystème" est trop technique et méconnu.
Le terme "Environnement" me semble ainsi plus judicieux. En voici une définition complète: [1]

Si l'on veut conserver la notion de "planète", pour montrer l'importance de ces 10 gestes, on pourrait écrire un titre du type: "10 trucs pour sauvegarder notre Environnement planétaire"...
Enfin, si l'on change le titre de "10 trucs...", pour garder une unité de style, il faudrait effectivement aussi changer les titres des "20 trucs...", 100 trucs...", etc... de chaque version linguistique d'Ekopédia.

à +++
Hermes 20 avril 2009 à 08:04 (EDT)