Copyleft : Différence entre versions

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
m (Newslimits -> Ekopedia)
m
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le copyleft est la possibilité donnée par l'auteur (un artiste, un informaticien, ou quiconque produit un travail soumis au droit d'auteur) d'utiliser, copier, étudier, modifier et distribuer son œuvre à l'utilisateur, avec la restriction que celui-ci devra laisser l'œuvre sous les mêmes conditions d'utilisation, y compris dans les versions modifiées ou étendues.
+
Le '''copyleft''' est la possibilité donnée par l'auteur (un artiste, un informaticien, ou quiconque produit un travail soumis au droit d'auteur) d'utiliser, copier, étudier, modifier et distribuer son œuvre à l'utilisateur, avec la restriction que celui-ci devra laisser l'œuvre sous les mêmes conditions d'utilisation, y compris dans les versions modifiées ou étendues.
  
 
Le copyleft a été inventé par Richard Stallman de la Free Software Foundation en 1984. Le terme copyleft est un jeu de mot par rapport à copyright (opposition right (droit) et left (gauche)) et à copy left (copie laissée ou copie autorisée). Il est traduit humoristiquement en français par '''gauche d'auteur'''.
 
Le copyleft a été inventé par Richard Stallman de la Free Software Foundation en 1984. Le terme copyleft est un jeu de mot par rapport à copyright (opposition right (droit) et left (gauche)) et à copy left (copie laissée ou copie autorisée). Il est traduit humoristiquement en français par '''gauche d'auteur'''.
  
Le fondement juridique du copyleft est le copyright (ou le droit d'auteur, selon la juridiction où il est exprimé) avec un contrat d'utilisation qui prend la forme d'une licence.
+
Le fondement juridique du copyleft est le [[copyright]] (ou le droit d'auteur, selon la juridiction où il est exprimé) avec un contrat d'utilisation qui prend la forme d'une licence.
  
 
La licence libre la plus connue est la Licence publique générale GNU, mais il existe aussi d'autres licences, concernant des domaines très divers (art, jeux de rôle, revue scientifique, etc.), qui peuvent être considérées comme des « licences copyleft ».
 
La licence libre la plus connue est la Licence publique générale GNU, mais il existe aussi d'autres licences, concernant des domaines très divers (art, jeux de rôle, revue scientifique, etc.), qui peuvent être considérées comme des « licences copyleft ».
  
Attention, il convient de distinguer le copyleft et l'Open Source au sens strict, ce dernier étant la possibilité de voir le code source d'un programme, il ne donne pas forcément le droit de le modifier, de le redistribuer par exemple.
+
Attention, il convient de distinguer le copyleft et l'[[Open Source]] au sens strict, ce dernier étant la possibilité de voir le code source d'un programme, il ne donne pas forcément le droit de le modifier, de le redistribuer par exemple.
  
  
 
== Voir aussi ==
 
== Voir aussi ==
[[Ekopedia:Copyright]], [[Domaine public]]
+
[[Ekopedia:Copyright]], [[Domaine public]], [[Monnaie libre ou open money]]
 
 
  
 
== Webographie ==
 
== Webographie ==
 
  
 
== Bibliographie ==
 
== Bibliographie ==

Version du 23 janvier 2006 à 22:16

Le copyleft est la possibilité donnée par l'auteur (un artiste, un informaticien, ou quiconque produit un travail soumis au droit d'auteur) d'utiliser, copier, étudier, modifier et distribuer son œuvre à l'utilisateur, avec la restriction que celui-ci devra laisser l'œuvre sous les mêmes conditions d'utilisation, y compris dans les versions modifiées ou étendues.

Le copyleft a été inventé par Richard Stallman de la Free Software Foundation en 1984. Le terme copyleft est un jeu de mot par rapport à copyright (opposition right (droit) et left (gauche)) et à copy left (copie laissée ou copie autorisée). Il est traduit humoristiquement en français par gauche d'auteur.

Le fondement juridique du copyleft est le copyright (ou le droit d'auteur, selon la juridiction où il est exprimé) avec un contrat d'utilisation qui prend la forme d'une licence.

La licence libre la plus connue est la Licence publique générale GNU, mais il existe aussi d'autres licences, concernant des domaines très divers (art, jeux de rôle, revue scientifique, etc.), qui peuvent être considérées comme des « licences copyleft ».

Attention, il convient de distinguer le copyleft et l'Open Source au sens strict, ce dernier étant la possibilité de voir le code source d'un programme, il ne donne pas forcément le droit de le modifier, de le redistribuer par exemple.


Voir aussi

Ekopedia:Copyright, Domaine public, Monnaie libre ou open money

Webographie

Bibliographie