Ekopedia:Lumière/07 2007

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher
L'efficacité d'une éolienne dépend grandement de son emplacement. En effet, la puissance fournie augmente avec le cube de la vitesse moyenne du vent. Un site avec des vents d'environ 30 km/h est 8 fois meilleur qu'un autre où les vents n'atteindront que 15 km/h. En règle générale, les éoliennes sont utilisables là où le vent a une vitesse supérieure à 19 km/h. Pour des raisons de sécurité, lorsque le vent dépasse 90Km/h. l'éolienne est mise à l'arrêt.

On recherche habituellement les sites propices à l'installation d'éoliennes en observant les arbres et la végétation. Le site est intéressant s'ils sont constamment courbés par les vents. Une autre façon de procéder est d'utiliser une carte de la vitesse des vents, ou des données accumulées par une station météorologique proche. Ces méthodes sont tout de même moins fiables.

Le rendement varie aussi selon la constance de la vitesse et de la direction du vent. Le taux de charge mesure le rapport entre la production réelle et la production maximale (vent maximal et constant). Il varie suivant l'emplacement et serait entre 20% et 30%.

La production n'étant pas constante, deux solutions sont possibles :

  • On peut compléter par une autre source d'énergie dont on peut facilement contrôler la production. C'est à dire une centrale thermique (charbon, mazout, gaz ou biomasse) ou hydraulique. C'est ce que fait actuellement EDF (avec des centrales thermiques à gaz, polluantes).
  • On peut stocker l'énergie produite quand il y a du vent pour la réutiliser quand il n'y a pas de vent. Au niveau national, cela pourrait vouloir dire un jour produire de l'air comprimé ou de l'hydrogène par électrolyse, mais ce n'est pas encore le cas. Pour un particulier qui consomme peu d'électricité, cela peut vouloir dire recharger une batterie.
Nuvola apps cache.png
Portail Énergie – Tous les articles Ékopédia concernant l'Énergie.