Discussion:Maison passive

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher

Renommage[modifier]

Voir et intervenir sur cette page pour vos commentaires, car le renommage et/ou la fusion de cet article y sont en débat. ---


Bonjour,

Pour ma part, je pense que la maison passive a un grand avenir. Le nombre de maison passive en France est pour l'instant seulement d'environ une trentaine mais dans les années avenir il va augmenter. Bien qu'elle ait un prix de départ supérieur à une maison traditionnelle, au final elle est plus rentable (même si elle utilise quand même le chauffage qui n'est on le notera qu'une aide et cela ne dépasse pas les 42  kwh/m²/an pour tous les besoins). De plus c'est un acte écologique et étant donné que la protection de l'environnement est un sujet important a notre époque, la maison passive a ces chances.

Amicalement, Jeanne.



La formule "Cette chaleur gratuite" du paragraphe sur l'isolation thermique me gène. L'energie absorbée par une lampe n'est pas gratuite....

Salut Drambeau. Je comprends ce que tu veux dire et je suis d'accord avec toi. Même si l'on pourrait dire que la chaleur humaine est gratuite (sans coût), celle fournit par les appareils consommant de l'énergie électrique l'est tout de même (coûteuse) indirectement. J'ai supprimé le terme "Chaleur" mais je dois t'avouer que j'aurais aimé mettre quelque chose d'autre à la place. Hélàs, je n'ai pas trouvé. Si tu as une idée, n'hésites pas ! Joyeuses fêtes de fin d'année!!! Amicalement, jluc

Un article de maison passive

Bonjour Je ne comprends pas bien pourquoi vous mentionnez:" Ce système reste très coûteux en énergie (entre 350 et 500 kWh/an pour une maison individuelle) et entretien (nettoyage des filtres obligatoire une fois par an, nettoyage des conduites principales et filtres intermédiaires une fois par an aussi dans l'idéal)." Votre phrase semble montrer que c e systeme de ventilation n'est pas compatible avec une maison consommant peu d'énergie. Alors que pour faire une maison passive il faut ce double flux!

Cordialement, SL


J'ai un projet de construction de maison et je suis très interessé par le concept de maison passive. Je ne connaissais pas les puits canadiens et je trouve l'idée excellente quand elle est adjointe d'une ventilation à double flux. Mais, par gout, je souhaite avoir dans ma pièce principale un insert ou un poele. Ce mode de chauffage est-il incompatible avec les maisons passives ou au contraire ne peut-il pas venir améliorer les performances de la ventialtion à double flux? Merci d'avance pour un éventuelle réponse. Maco


Bonjour,

Je me documente beaucoup actuellement et voici quelques livres indispensables : - "La conception bioclimatique" par Samuel Courgey & Jean-Pierre Olivia - édition Terre Vivante ( c'est ma bible a lire absolument c'est que du bon sens et très complet. + d'infos sur www.terrevivante.org ) - "Bâtir en paille" par André de Bouter - édition La maison en paille ( simple, sain, efficace, économique, écologique... que demander de plus ? + d'info sur www.lamaisonenpaille.com) - "Piscines écologiques de la conception a la réalisation" par Wolfram Franke - édition Ulmer ( toujours dans l'esprit de faire simple et efficace pour la gestion de l'eau et de l'environnement ) - "Toits et murs végétaux" par Nigel Dunnett & Noël Kingsbury - éditions du Rouergue ( très bien aussi ! et beaucoups d'avantages également par rapport à un toit dit "classique" ou "conventionnel" )

Voilà il en existe beaucoups d'autres, ceux-là sont "lu et approuvé" par moi ;)

Sachez également que construire bioclimatique n'est pas plus cher, le but étant de faire simple et efficace avec des matériaux sain et naturel que l'on trouve dans la région alentour ( paille, bois, pierre, terre,... ) le but étant de construire en accord avec l'environnement et non contre lui. La nature nous a toujours offert le gîte et le couvert, arrêtons de la maltraité comme NOUS le faisont.


Bonjour, je viens de lire avec attention l'article sur la maison passive et j'ai un doute sur la nécessité d'une VMC dans le cadre d'une construction en monomur (ou construction en brique de terre cuite ou crue, pisé, paille et autre du moment qu'il n'y a pas de pare vapeur dans le mur ou d'élément étanche dans l'épaisseur du mur (parpaing ou isolants modernes)pour faire se condenser l'air chargé en humidité) ayant un enduit extérieur à la chaux et une finition intérieure par platre (gypse) et/ou enduit chaux car, semble-t-il, ces matériaux sont respirants (mais l'enduit chaux extérieur est tout de même étanche à l'eau de ruissellement, donc le salon ne se transforme pas en piscine, ouf!) et donc permettent de laisser s'échappper le surplus d'humidité de la maison vers l'extérieur, voire même de stocker le surplus d'humidité pour le diffuser plus tard si l'équilibre s'inverse. Si quelqu'un peut confirmer cette information. Cordialement.

Il ne faut pas conforme "perméable à la vapeur d'eau" et "perméable à l'air". Une maison occupée consomme de l'air car ses occupants prennent l'oxygène et évacuent du co2 et tout un cocktail d'autres gaz. Il est tout à fit indispensable de renouveller l'air, même si les murs laissent passer la vapeur d'eau. La vapeur est une petite molécule qui passent relativement bien au travers de nombreuses matières, mais ce n'est pas le cas des molécules plus lourdes comme le co2, ou les différents COV d'origine naturelle (odeur et autres), qui ne traverseront les murs qu'à une lenteur extrème. Il est donc nécessaire de ventiller, mécaniquement si on veut, manuellement en aérant si on n'aime pas être dépendant d'une machine. Malheureusement la confusion entre perméabilité à la vapeur et ventilation est très fréquent en france, et même dans le milieu professionnel. La ventilation est le parent pauvre de la construction en france (pour l'illustrer : comment apelle-t-on un artisan spécialiste de la ventilation ? on ne l'appelle pas, ça n'existe pas.)

La ventilation est indispensable dans une maison passive car les pertes thermiques du renouvellement de l'air sont plus fortes que les pertes de l'enveloppe (murs, toit, sol et ouvertures). Il faut donc maîtriser l'étanchéité à l'air et la ventilation en la limitant au nécessaire (renouvellement de l'air intérieur <= 0.5 volume par heure) et en récupérant au mieux la chaleur contenue dans l'air rejeté en saison froide. ba38

La ventilation est en effet indispensable. Une ventilation double flux semble l'être pour un BBC et donc a fortiori pour une maison passive (avec les objectif du grenelle, on va s'y mettre). Pour l'anecdote : le spécialiste de la ventilation, c'est un thermicien me semble t-il ?! Il a été judicieusement été remarqué que la thermique et la ventilation sont dépendants. Ca serait dommage d'avoir deux spécialistes, on en a donc qu'un, il n'a qu'un nom. Romain le 7 janvier 2009.


Un chapitre Avantages est créé, mais où est sa contrepartie Désavantages => Objectivité ? Quelques désavantages sont cités dans le texte, mais est-ce suffisant ? Une remarque générale : En cas de panne d'une VMC, est-ce seulement un problème de moisissures ou bien la maison devient-elle invivable (air vicié) ? Comment prévenir ceci ? Quid en cas de panne de courant ? (problème dont l'éventualité augmente avec les instabilités de réseau susceptibles d'être amenées avec la multiplication des points de production locale (voir rapports Capgemini). Cordialement, Jean-Michel Hubert, BE