Discussion:Allaitement

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher

Diverses remarques (2006-2008)[modifier]

Salut

J'avais rédigé le premier jet sur un retour d'expérience personnel et de copines assez frais; j'ai remis en forme quelques passages et quelques ajouts. Je ne suis pas responsable du morceau sur le nombre d'heures d'enseignement, mais par contre j'ai certainement donné le ton sur la nullitée de l'aide hospitalière :o)) enfin c'est mon expérience. Je vais alléger le morceau; mais toute ces histoires où on ennuie les mamans avec les feuilles où l'on notes toutes les heures de tétées, où l'on pèse les bébés comme de la barbaque et où l'on culpabilise les mères allaitantes avec la prise de poids ... je l'ai bien vécu; .. +plus le reste ... l'hopital reste un mauvais souvenir dômage pour un acte pareil !

J'ai enlevé le bout qui consistait à dire que l'allaitement ne permettait pas au père de participer et qu'on pouvait pas quitter son bébé plus de deux heures; parceque c'est faux; par contre j'ai bien enregistré la nécessité d'insister sur le choix personnel, d'où le paragraphe suppémentaire.

lucile fievet


Je ne connais pas grand chose à l'allaitement, j'en ai été un acteur mais j'ai peu de souvenir...

La lecture de l'article soulève en moi deux questions:

  • Y a-t-il eu récement un relecture d'ensemble ? Pour la cohésion et la structure.
  • Certains propos ne donnent-ils pas trop l'impression que l'allaitement est compliqué et que seuls des spécialaistes peuvent vous conseiller, ce qui selon moi est contraire à la notion que j'ai de processus naturel et spontané.

Finalement Indie ? est-ce l'Inde ou une autre région, et d'autres petits détails...

Bonne lecture Olivier C


bonjour

quelques précisions : on voit très souvent dans cet articles les termes "seins vides" ou "seins pleins". les seins ne sont jamais vides ou pleins. ce sont des glandes qui fabriquent au fur et à mesure des besoins. cette précision semble peut-être pointilleuse, mais il y a beaucoup de femmes qui s'inquiètent de ne pas avoir la sensation de seins "pleins" et pensent alors ne pas avoir de lait. la sensation de seins "pleins" lors de la montée laiteuse est du à un phénomène d'oedème, et pas à du lait qui se stokerai... comme dans un bib!

je parle ici en tant que maman ayant allaité avec bonheur pendant un an et demi et en tant que professionnelle... auxiliaire de puériculture en matérnité... et qui plus est, clinique privée... je tiens juste à préciser également que nous n'avons pas que deux heures de cours sur l'allaitement et que les petites auxi dont personne ne respecte le travail (nous sommes des outils pour les médecins et des super femme de ménage pour les patientes.)sont certainement plus formées que la plupart des pédiatres et des médecins généralistes sur la PRATIQUE de l'allaitement.

un autre mythe sur l'allaitement : "à la mater on m'a dit tout et son contraire." ben oui, ça prouve que c'est une bonne mater. en dehors de l'aspect purement physiologique, il n' y a pas de réponse strict autour de l'allaitement. et malheureusement, les mamans nous demandent de donner des réponses figées et strictes. je ne dirai pas "une tétée toutes les trois heures", parce que ça dépend du bébé. je ne dirai pas "les deux seins systématiques à chaque tétée" parceque ça dépend du bébé et de la lactation. ma collègue proposera quelque chose pour regler tel ou tel problème. ça ne marche pas, alors j'essaye le contraire. parce qu'il n'y a pas UN allaitement. il y en a autant que de bébé, de mère, de père. il faut dire aussi que, malheureusement, très souvent nous tombons sur des mamans très peu motivées, qui baissent les bras très vite et ne veulent allaiter que parce qu'elles on lues que c'était mieux dans des magasines.ces mamans n'écoutent souvent pas nos conseils par principe,et parce qu'on lit et dit partout que nos conseils ne valent rien. et elle nous incriminent systématiquement d'avoir mal conseillé et d'être résponsable de leur échec d'allaitement. cela est certe beaucoup plus facile de dire à la tata ginette culpabilisante ou à la copine qui a allaité un an, qu'on a arrêté à cause des vilaines auxi, puér, ou sages-femmes. plus facile à dire que "j'avais trop mal", "ça me dégoute", ou "je le sentais pas".ça c'est ce qu'elle nous disent à nous. et je pourrais écrire un roman sur le décalage entre les théories et la pratique en maternité face au nouveau-né... alors si on laissait un tout petit peu, juste un peu, celles qui sont toujours mises en cause s'éxprimer ?

amicalement à toutes et tous

titta.

allaitement[modifier]

bonjour,

je voudrais juste dire qu'il existe en France, à côté de la leche league, une association pour promouvoir l'allaitement maternel et soutenir les mères ayant fait le choix d'allaiter: réseau soildarilait. vous pouvez aller sur le site www.solidarilait.org

cordialement,

Elsa

Remarque sur le personnel soignant[modifier]

Je trouve que l'article est bien fourni et détaillé, mais le passage qui met en cause le personnel soignant des maternités me semble a la fois partial et un peu déplacé. De plus je le trouve injuste car pour avoir accouché dans un hopital public, j'ai été émerveillée de la compétence et la gentillesse des différentes auxiliaires de puériculture et des sages femmes. Elles m'ont bien aidée pour la,mise en route de mon allaitement. Je supprimerais pour ma part ce passage qui pour moi dessert l'article par ailleurs très instructif et complet

marbotine — Ce commentaire non signé a été ajouté par 88.189.106.120 (d · c), le 19 avril 2011.

Bonjour,
Je suis d'accord avec vous, je vous laisse enlever le passage vous-même puisque je ne vois pas ses limites exactes.
Kvardek du Diskutejo 20 avril 2011 à 11:57 (CEST)
fait, c'était dans la partie mise au sein
marbotine
Merci de votre contribution ! Kvardek du Diskutejo 22 avril 2011 à 22:47 (CEST)