Propulsion musculaire

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Ceci est une version archivée de cette page en date du 4 février 2007 à 13:42 et modifiée en dernier par 88.160.131.226 (discussion).
Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Aller à : navigation, rechercher


Noia 64 apps galeon.png
Cet article fait partie du
Thème Se déplacer

Autobus
Déplacement alternatifs
Moteurs
Moteurs alternatifs
Propulsions musculaires
Transport en commun
Vélocipèdes
Véhicules à carburants alternatifs


Catégorie:Se déplacer
Catégorie:Voyager

Propulsion humaine

Le vélo droit

Le vélo couché

Propulsion animale

  • Le chien tire un attelage Cynomobile
  • Le cheval entraine une hippomobile
  • La mule
  • L'âne décide de la mobilité d'une asinomobile ?
  • Les attelages de caribous ne servent pas qu'au Père Noel, dans les régions enneigées.

Certaines municipalités françaises, par exemple, les utilisent pour les collectes sélectives de déchets ou pour l'entretien des plantations communales: en effet, les démarrages fréquents consommant beaucoup de carburant, il est plus intéressant d'utiliser une hippomobile; d'autant que les arrêts fréquents de ces véhicules sont mieux acceptés que ceux d'une fourgonnettes par les autres usagers. On comprend aussi l'intérêt économique de ce mode de transport dans les régions du monde où - ou pour les populations pour qui - les carburants sont peu ou pas accessibles quelles qu'en soient les raisons. C'est pourquoi des associations s'efforcent non seulement de conserver cheptels, connaissances et savoir faire, mais même de les enrichir et de promouvoir ce mode de transport.

Un exemple de propulsion humaine, le "Gossamer-Albatros" de Paul B. MacCready

En juin 1979, Brian Allen réussi l'exploit de traverser la manche à l'aide du "Gossamer-Albatros", un avion à énergie humaine.

L'avion, construit par Paul B. MacCready, un ingénieur américain ne pesait que 32 kg, à permis la traversée de 35,8km en 2 heures 49 minutes à une altitude d'environ 1.5m. Gossamer albatros.jpg

Voir aussi

Webographie

Bibliographie