Naturopathie

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Aller à : navigation, rechercher


Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Cet article fait partie du
Thème Prendre soin

Hygiène de vie
Hutte de sudation
Hygiène de l'esprit
Relaxation
Reiki
Shiatsu
Sophrologie
Hygiène du corps
Bienfaits et méfaits du soleil
Soins du corps
Cosmétique
Fabriquer ses cosmétiques
Santé
Plante médicinale
Huile essentielle


Catégorie:Prendre soin (?)

La naturopathie est une médecine non conventionnelle visant à « rééquilibrer » le fonctionnement de l'organisme par des moyens « naturels » (alimentation, hygiène de vie, phytothérapie, massages, exercices, etc.) et psychologie pour la « naturopathie rénovée » qui place le « désordre psychoémotionnel » en tête de liste des déséquilibres physiologiques qui en découlent.

Elle est considérée comme une pseudoscience par des scientifiques, et ne pourrait se substituer totalement à la médecine convenionnelle selon des naturopathes[1].

Définition

Il existe plusieurs définitions de la naturopathie. Guy Bohémier (Président du Collège des naturopathes du Québec) définit la naturopathie « comme étant la philosophie, l'art et la science qui visent à apporter à l'être humain le plus haut degré de santé possible en lui apprenant à gérer correctement ses habitudes de vie. »

L'enseignement de la naturopathie est très proche de l'hygiénisme du fait de l'absence de remède. En naturopathie c'est le global qui autoguérit le local, l'organe malade n'est pas le responsable, mais la victime.

Principes

L'Organisation mondiale de la santé a défini la santé non pas comme une simple absence de maladie, mais comme une sensation de bien-être, à la fois physique et psychique. C'est cet objectif que la naturopathie tente d'atteindre par ses techniques et conseils.

Les 5 principes de la naturopathie, établis par Hippocrate, sont :

  1. d'abord, ne pas nuire ("primum non nocere")
  2. la nature est guérisseuse("vis medicatrix naturae")
  3. identifier et traiter la cause ("tolle causam")
  4. détoxifier et purifier l'organisme ("deinde purgare")
  5. la naturopathie enseigne ("docere")

Réglementation

En mai 2006, ce métier n'est pas réglementé, son exercice est libre en France. Le diplôme s'obtient après trois années d'études. Médecins et naturopathes peuvent collaborer ensemble dans le traitement du patient.

La naturopathie est dite « médecine traditionnelle occidentale » pour l'OMS.

Critiques

La naturopathie n'a pas de définition faisant l'objet d'un consensus. Il s'agit également d'une pseudoscience selon les critères scientifiques, car elle n'intègre pas de démarche hypothético-déductive et n'est pas fondée sur des preuves. Elle fait également appel à des concepts tels que l'« énergie », l'« équilibre corporel », la « vitalité » qui n'appartiennent ni au champ médical ni au champ scientifique. La naturopathie est également considérée comme du charlatanisme[1].

Le faible niveau de formation médicale des naturopathes est également critiqué. Il pourrait mettre en danger des patients par méconnaissance d'effets secondaires de certains « traitements » naturels. L'emploi de produits considérés comme « naturels » peut également s'avérer plus dangereux que l'usage de médicaments dits « synthétiques » ou « chimiques », dont la fabrication et la qualité sont encadrées et contrôlées tout au long de la production, et dont l'utilisation a fait l'objet de plusieurs études.

Notes et références

  1. a  et b (fra) Stephen Barrett, La naturopathie vue de près, 2003

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Bibliographie

  • Encyclopédie historique de la naturopathie de Daniel Kieffer, Éd. Jouvence 2007.


Noia 64 apps kcmdrkonqi.png
Portail Prendre soin qui présente des articles sur : « Prendre soins des autres et de soi-même. »