Amopie

Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique.
Ceci est une version archivée de cette page en date du 21 juin 2006 à 12:56 et modifiée en dernier par Olivier C (discussion | contributions).
Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Amopie

Objectif Plus d’harmonie en soi-même, avec les autres, avec l’environnement. Pour que nous et nos descendants ayons un avenir…

Nous ne rêvons pas d’un monde parfait, mais souhaitons œu-vrer de notre mieux dans le sens de nos valeurs, en nous en donnant les moyens…

Pour ce faire nous proposons une éthique et une organisation.

Ethique Se centrer sur le bien commun, et plus précisément, la survie des générations futures dans de bonnes conditions. Et faire passer cela avant des intérêts plus spécifiques susceptibles d’engendrer des conflits… Généralement, tout le monde est d’accord avec les grands idéaux, mais la plupart des gens se laissent dominer par d’autres préoccupations… lesquelles sont à l’origine de l’état du monde actuel…

Cette éthique résulte spontanément d’une attitude intérieure. Pour y parvenir, chacun est libre de sa méthode. Toutefois, nous souhaitons privilégier l’observation de ses propres émo-tions et pensées, sans jugement, et non pas une croyance ou vision du monde particulière.

Organisation Former de petites communautés, au sein desquelles chacun travaille à la satisfaction des besoins fondamentaux de l’ensemble des membres. Ainsi, chacun cesse d’être centré sur un intérêt matériel qui l’isole de ses proches… Puis, chaque communauté sera elle-même solidaire des autres... Une partie de la consommation ainsi que le travail corres-pondant sont gérés collectivement, ce qui favorise l’équité. Toutefois, au-delà des contraintes suivantes : présence à cer-taines réunions, travail correspondant à sa propre consomma-tion, non-nuisance manifeste à autrui, chacun dispose du maximum de souveraineté individuelle : choix de son emploi du temps, de ses vacances, de ses fréquentations, lieu person-nel etc.

Les décisions sont prises collectivement, par tous ceux qui sont concernés. L’avis de chacun est pris en compte, l’accord de tous est recherché dans les limites du raisonnable. Pas de hiérarchie de pouvoir. Pour faciliter un tel fonctionnement (et, plus généralement, l’harmonie) une certaine communication, faite d’écoute, de sincérité, de rigueur logique, de non-jugement, est pratiquée.

En somme, il s’agit de développer un mode de vie juste et agréable, en le vivant !

Plus de détails sur http://amopie.free.fr, où, dans un souci de mieux-être de chacun, des choses ont été précisées d’avantage. L’organisation exacte est bien-entendu à déterminer ensemble, au fil de l’expérience.